Née aux Etats-Unis en 1874 et est reconnue en France depuis 2002, l’ostéopathie est une thérapie manuelle fondée sur la connaissance précise de l’anatomie et de la physiologie du corps humain.

Cette thérapie est dite de première intention: pas besoin d’une ordonnance pour consulter un ostéopathe, l’ostéopathie prévient et soigne de nombreux troubles fonctionnels et appréhende l’individu dans sa globalité. Il est à même de déterminer, pour chaque patient, s’il existe des contre-indications à un traitement ostéopathique.

C’est-à-dire que l’Ostéopathe va « scannériser » l’ensemble du corps du patient pour rechercher la cause du symptôme. La consultation d’ostéopathie est un peu comme une investigation policière : on connaît la victime (les symptômes) et on cherche le coupable (la cause) pour le neutraliser et éviter de nouvelles récidives. Cette cause peut être locale ou à distance.

L’ostéopathe utilisera des techniques manuelles douces adaptées au patient, à son âge, à sa morphologie et à son historique médical ; pour rendre leur mobilité aux différentes structures du corps humain. Cette thérapie appréhende le corps humain et les éléments qui le composent comme une unité, au sein de laquelle tout est totalement interdépendant.

L’ostéopathie est complémentaire de la médecine conventionnelle mais n’est en aucun cas un substitut. Aucun traitement médical en cours ne doit être interrompu lors d’un traitement ostéopathique. Dans certains cas, un traitement ostéopathique peut apporter un réel confort et une diminution des douleurs, mais ne guérit pas une pathologie médicale reconnue.